Return to site

Origine de la Magie blanche

Parlons d’abord de l’origine de la magie qui n’est faite que de suppositions. Il est possible que la découverte du feu, il y a 750 000 ans, ou l’homme préhistorique qui chassait, il y a 125 000 ans, soient les débuts de la magie avec des rituels comme les chants et danses autour du feu ou les dessins de bêtes dans les cavernes pour accroître les prises à la chasse. Dès 600 av. J.-C. il existait en Grèce des documents magiques tels que des papyrus, des tablettes d’envoûtements. À partir de 450 av. J.-C. la magie devient une préoccupation pour les politiques qui l’interdisent comme en 341 l’empereur romain Constant Ier qui condamne les sorciers à mort.

Ce n’est qu’à partir de 1450, à la fin du Moyen Age, que l’on distingue des différences entre la noire et la blanche jugée plus respectable et profitable à l’homme. C’est alors que la magie devient par définition l’ésotérisme. Au XIXème, les théosophistes, inspirés de l’hindouisme et du bouddhisme utilisent une doctrine ésotérique orientaliste et les néo-occultismes, qui considèrent la magie comme une science occulte, s’opposent. En 1939, Gerald Gardner créé la « Wicca » qu’il définit comme l’art des sages, elle devient une réelle tradition de sorciers.

A partir de 1970, une orientation spirituelle est prise, c’est le New Age. Cette visualisation de la spiritualité où chacun peut améliorer son existence grâce à la magie est une démarche individualiste et éclectique du mysticisme. Tout le monde peut donc s’accrocher à cette ambiance magique pour améliorer son destin. C’est ce que propose la magie blanche dans ces différents rituels qui sont en relation directe avec les besoins et les nécessités de chacun dans la vie.Add paragraph text here.

Les règles de la magie blanche

Des règles existent pour pouvoir respecter la bienfaisance de la magie blanche et ne pas franchir la limite vers la magie noire. Je pense que ces règles sortent du bon sens de chacun mais sont essentielles à la bonne utilisation de cette magie. Se servir de la sensibilité et des émotions des autres est interdit dans le cas où cela les influence dans un but négatif ou de vengeance. L’échange des notions de magie ou des résultats avec les personnes est un principe important qui implique la présence de la personne au moment de l’acte magique. Ces règles sont au nombre de quatre et je les expliquerai pas ordre d’importance. La première règle est appelée « le don de naissance » : ce don correspond au magnétisme naturel que possède une personne. En le travaillant non pas sur un individu mais sur des objets, le magnétisme doit agir sans le besoin de toucher ou d’être proche de la personne.

Je dois signaler que pour que la magie opère le magnétisme ne suffit pas, sa modification en énergie par un esprit puissant est nécessaire. C’est la base de la magie et donc cette règle n’est pas seulement un conseil mais une obligation pour un sorcier (personne exerçant la magie) de posséder ce don. Une personne qui ne le possède pas, ne pourra pas apprendre à faire de la magie blanche. Tout passe par cette transformation du magnétisme en énergie qui doit atteindre la personne concernée par le rituel. La seconde est « le détachement émotif ». Ce qui demande également un esprit ferme. Cette règle est difficile du fait de l’objectivité demandée au sorcier. Par conséquent, il doit tout mettre en œuvre pour être le plus possible insensible et éloigné de la demande de la personne à envoûter. Pour accroître sa force mentale, il doit détendre et rendre disponible sont esprit, à un rythme régulier dans la journée. C’est ce que j’appelle la méditation. Elle est caractérisée par le fait que le sorcier va canaliser et centraliser son attention et donc son esprit sur un objet ou sujet en particulier.

Dans le cas d’un sorcier, sa concentration doit s’effectuer sur le rituel à exercer. La troisième n’est pas forcément plaisante car il s’agit du « sacrifice » du sorcier. Il est en rapport direct avec son entourage que ce soit sa famille ou ses amis. En effet, selon la demande, la préparation peut être longue et pénible. Par exemple, il peut être nécessaire de jeûner plusieurs jours, de s’isoler ou de se placer dans un environnement le plus naturel et détendu possible. Tout ceci étant essentiel au bon déroulement du futur rituel. Etre sorcier est donc parfois un rôle qui nécessite d’être extrêmement dévoué et disponible (plusieurs jours sans interruption) pour effectuer d’utiles rituels de magie blanche. Aussi, le praticien doit trouver tous les ingrédients et objets nécessaires lors de l’envoûtement.

Cela n’est pas toujours une chose facile. Par exemple, lorsqu’il faut trouver un calice en bois, un trèfle à 4 feuilles, un parchemin végétal ou la griffe du diable, cela peut s’avérer compliqué voir même impossible. De plus, il faut savoir que le sorcier ne peut pratiquer qu’un seul rituel à la fois. S’il réalise plusieurs rituels en même temps, il n’y aura aucun résultat car tout ne sera qu’approximatif et confus. Le sorcier et la personne envoûtée doivent impérativement croire en ce qu’ils font pour créer une énergie favorable à la magie. En effet, même si les ingrédients, les horaires, les rites sont respectés, si la croyance aux effets de la magie n’est pas présente, le rituel serait inefficace. Car c’est cette espérance qui fait que le magnétisme se modifiera en énergie pour que l’envoûtement fonctionne. La quatrième et dernière règle est en relation avec « le lieu ». Placide est le mot pour définir la nature du lieu pour exercer la magie blanche. En effet, il est possible d’en faire dans n’importe quel lieu, nature, bois ou appartement tant que celui-ci est parfaitement silencieux et paisible. L’ambiance doit être à la détente et la concentration, de ce fait je précise qu’un aménagement spécifique d’une pièce doit être fait, il s’agit du concept de purification du lieu.

Ce doit être un « lieu sacré » même s’il n’est que temporairement installé. Je tiens à ajouter une précision, si un rituel fonctionne en accord avec vos souhaits, il est important de remercier ceux qui ont été invoqués lors du rituel. Cela peut se faire grâce à la combinaison d’une bougie et d’une pensée pour vos protecteurs, c'est-à-dire ceux qui ont agi pour que le cours de votre vie s’améliore.

Add paragraph text here.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly